Retour aux articles

5 dangers de la surévaluation de votre propriété en vente

La raison pour laquelle vous ne devriez pas surestimer le prix d’une maison est plutôt simple : elle ne se vendra pas! Mais pourquoi exactement la surévaluation d’une maison crée-t-elle des effets néfastes? Voici quelques raisons pourquoi vous devriez vous assurer d’établir un juste prix.

1- Forte chance d’attirer de mauvais agents immobiliers… ou de n’en attirer aucun!

Un bon agent immobilier souhaite travailler avec des clients qui ont des attentes réalistes. C’est pourquoi ce dernier souhaitera éviter de se lancer dans une annonce vouée à l’échec. Cependant, il existe malheureusement des agents qui vous diront exactement ce que vous voulez entendre… ce qui ne fera que vous nuire! Ne choisissez donc pas un agent immobilier en fonction de l’ampleur du montant qu’il garantit vous obtenir. Choisissez plutôt un agent en fonction de sa transparence et de son expertise dans le secteur.

2- Effrayer de potentiels acheteurs

Aussi, si vous ne faites pas attention, vous pourriez effrayer les meilleurs acheteurs avant même d’avoir eu la chance de leur montrer votre maison. En effet, ces derniers travaillent souvent avec des agents immobiliers sachant repérer une maison hors de prix à des kilomètres!

3- Prendre trop de temps pour vendre…

Il existe bel et bien un délai idéal pour vendre une maison : il est généralement question des premiers mois de la mise en vente. Malheureusement, prendre trop de temps à vendre sa maison due au prix trop élevé signifie que votre annonce a de fortes chances d’expirer. Également, vous risquez que le marché évolue, et non en votre faveur. Au contraire, si vous fixez le prix de votre maison de manière compétitive en premier lieu… vous êtes susceptible de la vendre dans un délai d’un mois. Vous pourrez ainsi profiter du marché actuel, quel qu’il soit.

4- Ne pas apparaître dans les résultats de recherche!

La surévaluation d’une maison entraîne peu d’expositions. En effet, les recherches fournissent des résultats qui correspondent à des spécifications telles que le prix maximum, la grandeur du terrain, le nombre de pièces, etc. Cependant, si vous fixez le prix de votre maison à 420 000 $, tous ceux qui recherchent des maisons jusqu’à 400 000 $ ne verront pas votre maison dans leurs résultats de recherche. Vous pouvez imaginer attirer des acheteurs prêts à marchander avec vous, mais la réalité est que de nombreux acheteurs manqueront complètement votre propriété! En revanche, une tarification dans la fourchette des données de vente comparables garantira que votre maison est vue par tous ceux qui recherchent un endroit à acheter dans votre quartier.

5- Problèmes d’évaluation du prix d’une maison

Si, malgré tous les dangers mentionnés plus haut, vous réussissez tout de même à recevoir une offre à votre prix, vous vous retrouvez devant un autre problème. Votre acheteur doit obtenir de l’argent de la banque pour payer. Toutes les banques exigent une évaluation de toute propriété pour laquelle elles prêtent de l’argent, et la vôtre ne fera pas exception. De plus, le marché régit l’évaluateur, et ce dernier évaluera votre propriété en conséquence. Ainsi, lorsque l’expert revient avec une valeur marchande sensiblement inférieure au prix que vous avez proposé, la banque est susceptible de refuser d’accorder une hypothèque à votre acheteur!

Finalement… restez réalistes!

Cherchez un bon agent immobilier et écoutez ses conseils pour fixer le prix de votre maison. Restez donc réaliste dans vos prix. Souvenez-vous aussi d’une chose : 75 % du marketing immobilier est le prix fixé pour votre maison. Tout le marketing et la publicité dans le monde ne vendront pas une maison hors de prix. Assurez-vous alors que cette étape soit bien faite.

Partager :
  • 362
  • 0